Solitude & Colère...

16 mai 2008
Sur fond de: Sharko - Sweet Protection


Je ne suis pas très présente ces derniers jours...
Pas parce que je n'en ai pas envie (quoique rolleyes ), mais parce que je souffre, depuis cet atroce dérapage incontrôlé de ma vie, d'une grave allergie à ma petite chambrée...
Mon pc et ma connexion à internet étant dans ce lieu qui m'angoisse aujourd'hui (j'y passe vraiment le moins de temps possible), ça ne me facilite pas la tâche, bien au contraire rolleyes ...

Ce n'était pas du tout le sujet que je comptais aborder ce soir... N'ayant pas le cœur à vous parler de ces pensées profondes qui m'assaillent... Bonnes ou mauvaises... N'ayant pas le cœur à parler tout court en fait rolleyes ... Et pourtant...

Je ne fais plus grand chose de mes journées...
Ma chambre m'étant "interdite", je passe le plus clair de mon temps dans le salon, à regarder la télévision... Non pas que j'aime ça, mais c'est la seule activité qui m'apporte un peu de répit tout en me permettant de tuer le temps... Je joue les "mortes"... Silencieuse, inerte, tapie dans l'ombre...
Je ne m'éveille bien souvent qu'au soir, lorsqu'il fait plus frais... et je vais alors assez souvent me promener un peu... tantôt seule, tantôt en compagnie de mon chien...
C'est une fois de plus ce que j'ai fait en ce début de soirée...

Je savais, bien avant de quitter la maison que cette balade ne serait pas de tout repos, émotionnellement parlant...
J'ai tendance à retenir tout un flot de sentiments... Histoire de ne pas passer des heures entières à me dessécher parce que toute l'eau que contient mon corps se serait répandue sur le sol sous forme de petites larmes... Histoire de ne pas avoir l'air trop misérable non plus... de ne pas perdre le peu de contrôle qu'il me reste encore...
Cela dit, je suis humaine et particulièrement sensible... Il m'arrive alors assez fréquemment de me laisser submerger par mes émotions...
Je savais que ce serait le cas ce soir... durant cette promenade (cette fuite ?) et je ne m'étais pas trompée...
Je n'avais pas fais 3 pas dans la rue que j'étais en train de pleurer... Chose qui a passablement perturbé mon chien qui ne comprenait pas ce qui m'arrivait, qui pensait que c'était pour jouer et qui ne savait donc pas trop quoi faire...
Sa présence m'a quelque part aidé à ne pas me laisser engloutir par ma peine car en tant que fidèle dadame responsable de lui, je me devais d'être vigilante, à chaque instant... Comme je le suis toujours de toute façon lorsqu'il est avec moi...
Mais ça ne m'a absolument pas empêcher de penser...

Afin de ménager un peu les coussinets de mon chien, déjà fortement sensibilisés par ses activités canines personnelles (c'est un très grand sportif) et parce que je n'avais aucune envie de remonter ma rue en fin de promenade, j'ai opté pour une petite remontée pour commencer et me suis rendue le long de la chaussée qui, à l'heure qu'il était, subissait les assauts de nombreux véhicules en tout genre...
Ce n'est pas le plus joli coin que je connaisse (le plus calme encore moins), mais j'aime bien la vue légèrement champêtre que l'on peut avoir depuis cette route et puis, j'avais besoin d'un peu d'agitation... et celle que m'offraient toutes ces allées et venues de voitures (entre autre) me convenait parfaitement...

En voyant tous ces gens dans leurs véhicules qui eux allaient quelque part, contrairement à moi... En longeant toutes ces maisons qui bordent cette chaussée et qui elles aussi sont pleines de gens qui vivent des choses sans doute heureuses, contrairement à moi... Je me suis rappelée de certains mots que m'avait dit cette belle et grande tête de mule qui me manque toujours autant...
Je ne vous parlerai pas du sujet de cette "discussion", mais la réponse qu'elle m'a donnée a été:" Wais, c'est ça... juste quelques hypocrites qui viendront pleurer sur ma tombe"...

Sur le moment, je n'ai pas eu de déclic, je n'ai pas réagi... Mais je sais à coup sûr qu'elle se trompe... et j'espère qu'elle finira par en prendre conscience...
Je sais que des tas de gens pleureront sa disparition le moment venu (je vous rassure, ce n'est pas pour tout de suite) et ce, de façon on ne peut plus sincère... car c'est un être extraordinaire et plus encore...
Je sais aussi qu'elle ne va pas bien cette belle et grande tête de mule et tout ce que je lui souhaite, c'est d'aller mieux, d'aller bien... Mais, et cela vous paraîtra sans doute égoïste de ma part, elle, elle n'est pas seule, malgré tout ce qu'elle peut en penser...
Elle a des personnes sur qui compter, des personnes prête à l'aider du mieux qu'elles le pourront, des personnes pour la soutenir dans ces heures sombres qu'elle traverse...
Je ne la juge pas, loin de moi cette idée... Je sais ce qu'elle vit pour l'avoir déjà vécu, même si elle ne me croirait pas si je lui disais... Et quelque part, je l'envie...

Je sais que ce qu'elle vit est bien plus important que ce que je vis de mon côté... Même si pour moi c'est la goutte d'eau qui a fait débordé le vase, que j'ai l'impression de sombrer un peu plus chaque jour...
Mais, moi, personne ne viendra m'aider... Personne ne viendra me sauver... Personne ne tentera de me remonter le morale (à part vous, bien entendu... J'ai beau ne pas vous connaître personnellement, je sais que vous êtes plusieurs à passer assez régulièrement par ici et ça me touche énormément)... Personne ne m'invitera à des barbecs pour me changer les idées et boire un coup... Personne ne me téléphonera pour prendre de mes nouvelles... Personne ne viendra sonner à ma porte pour m'emmener faire un tour... Personne ne viendra me réconforter... Personne...
Et elle, je crois que je lui en veux un peu pour ça (sans méchanceté aucune, j'en serait bien incapable avec elle), elle rejette en bloc toutes ces personnes qui s'inquiètent de son sort... J'ai eu la même réaction... Je la comprends... Mais j'ai fini par m'apercevoir que ma vision était faussée et j'ai retrouvé la vue... J'espère de tout cœur que cela lui arrivera également...

Ainsi, outre cet atroce dérapage incontrôlé de ma vie qui m'a anéantie comme jamais je ne l'ai été (je n'ai pas encore touché le fond, mais la chute est horriblement longue), j'ai fini par me dire que j'aurais pu prononcer cette phrase...
Car j'ai beau réfléchir, je ne vois vraiment pas qui viendrait pleurer sur ma tombe...
Il y aurait ma mère bien sûr et le reste de ma famille... Mais ça ne préoccuperait sans doute personne d'autre dans la vie réelle...

Je suis une oubliée... Un être qui a toujours été de passage dans la vie des autres... Un être qu'on prend, qui donne, se sacrifie pour ceux qu'elle aime et qu'on fini par abandonner au bord d'une route lorsqu'on en a plus besoin... personne ne se soucie plus ensuite...
Vous allez me dire que ce n'est pas vrai, que j'exagère, que je joue les victimes etc, etc, etc...
Et pourtant, dans quelques jours, je fêterai mes 24 printemps... je sais que personne ne s'en souviendra (hormis ma mère et ma famille)...

Il y a je crois, solitude et solitude... L'une est "guérissable"... L'autre pas...
Je n'ai plus aucune confiance en l'espèce humaine... Sauf en une personne (et il ne s'agit pas de ma mère en qui j'ai une confiance aveugle), même si elle ne me croirait pas non plus si je lui disais...
Je n'ai plus aucune envie de m'ouvrir au monde, au gens qui l'habite...
J'en ai plus qu'assez de me faire jeter comme une malpropre pour telles ou telles raisons qui dépendent rarement, réellement et uniquement de moi...
Je fais des erreurs, comme tout le monde... Mais bien souvent on ne m'en informe qu'après m'avoir expédier à l'autre bout de la galaxie... Dans ces conditions, je ne vois même pas comment je pourrais avoir l'occasion de les réparer ou de m'expliquer...
Ces derniers temps, tout cela me met souvent en colère... et me blesse...
Je ne devrais pas, je le sais, je ne suis pas le centre du monde (je n'ai jamais voulu l'être et ne serai sans doute jamais)... Mais là, j'ai vraiment l'intime conviction de n'être tout simplement plus rien (si ce n'est moi) ...
Et au plus je le pense, au plus je me dis que ma vie pour ces autres n'a pas (ou plus) la moindre importance, au moins j'ai envie de voir des gens... Alors, j'attends... Quoi ? je ne le sais pas exactement... Peut-être d'avoir une autre solution à me mettre sous les méninges ou sur le cœur...

Je crois que ma réaction n'a rien d'anormale... Je crois que j'ai simplement mal...
Mais cette fois-ci, je ne suis vraiment pas sûre que cela me passera... Sauf si le vent fini par tourner...


Opaline... Qui peut se montrer très bavarde, même lorsqu'elle n'a pas envie de parler... Et qui vous remercie pour tous vos commentaires et pour votre soutient redface ...
PS: Désolée pour toute cette lecture rolleyes ...


2 commentaires

Anonyme a dit…

Coucou Opaline, bon je lis, je relis, je m'imprègne de tes mots, je réfléchis, je cogite, ce petit commentaire pour te dire que je reviendrais en faire un, une fois tout bien synthétisé et à tête reposée, tu parles de beaucoup de choses et certaines se rejoignent et j'ai des choses à te dire, lol, je repasse plus tard, je t'embrasse, bisous, fofi.

Plume a dit…

Je "fêterai" également mes 24 printemps dans quelques jours, bon anniversaire en avance. Que ce soit pour toi l'occasion de regarder un peu en arrière et réfléchir à toutes les choses bien que tu as faites (et je suis sûre qu'il y en a plein)

Enregistrer un commentaire