Mea Culpa

5 mai 2008
Sur fond de: Apocalyptica - Betrayal/Forgiveness
J'avais oublié... et je crois que je serai sourde avant ce soir...


J'ai vraiment un appétit de moineau malade ces derniers jours...
J'ai faim, mais lorsque je me retrouve face à mon assiette, ça me révulse et j'en ai l'appétit coupé... Alors, je me force à manger... au moins un peu, malgré cette nausée qui me tenaille...
Enfin, ça finira bien par passer rolleyes ...

Je n'aime pas me sentir au pied du mur, sans échappatoire, sans porte de secours...
C'est une situation que je trouve injuste et elle est pour moi d'autant plus injuste que je n'aurai peut-être pas l'opportunité de m'expliquer sur certains points, sur certaines erreurs que j'ai pu commettre et que je suis sûre (ou presque) de pouvoir réparer si on m'en laisse le temps...
C'était là où je voulais en venir depuis quelques jours, mais dans cette précipitation, cette tension, j'ai tout simplement perdu le fil de mes pensées...
J'ai déjà pu exprimer une partie de tout ceci pourtant, mais pas comme j'aurais dû, pas comme je l'aurais voulu rolleyes ...

Je ne pense pas être la seule fautive dans tout cela et je crois d'ailleurs c'est entre autre principalement dû à quelques problèmes de communication, de compréhension (pas d'incompréhension), de replis... et ce dans les 2 camps (celui de cette belle et grande tête de mule et le mien)... Et c'est très précisément à cela que je voulais en venir...
Car même si les choses sont faites, que je suis en mode "pause" pour l'instant, que tout ce qu'il me reste c'est cette attente et mes espoirs, j'ai besoin de mettre au propres mes pensées, de dresser une sorte de "bilan"...
  • De la confiance: Oui, j'aurais dû ! J'aurais dû ne pas faillir à ce niveau-là et la montrer comme je le faisais avant de commencer à m'éteindre, avant de commencer à perdre ma propre confiance en moi... Je n'aurais pas dû non plus me laisser manger par mes craintes passées, mes doutes anciens...
    Cependant, je crois qu'il y avait parfois, ici et là, quelques mystères mal placés, quelques opacités que je ne demandais qu'à éclaircir et qui ne m'ont pas aidée à surmonter mes propres peurs...
    Je pense aussi que parfois, on ne m'a pas toujours donner l'occasion de l'exprimer réellement car beaucoup de choses devaient sans cesse être faites dans la précipitation (mais ça, j'y reviendrai plus tard)...
  • Une place: Je l'avoue, j'en ai demandé beaucoup, voire de trop, à cette belle et grande tête de mule, sans lui désigner clairement une place définitive, la place qu'elle aurait effectivement du occuper... Bien qu'elle ait toujours eu la plus importance et qu'elle l'a toujours...
    D'un autre côté, si pendant un certain temps j'ai été persuadée de la place que moi j'occupais, il est arrivé un moment où je me suis sentie noyée parmi tout un tas d'autres choses qui elles aussi prenaient de la place... Alors, je ne l'ai plus vue, du moins plus correctement...
  • De la liberté: Je ne peux pas dire que je ne lui en ai pas laissé (sauf en ce qui concerne sa guitare, je l'avoue), mais une fois de plus, je ne l'ai pas du tout montré comme je l'aurais dû...
  • Des parents: Je n'ai strictement rien contre les parents de ma belle et grande tête de mule, ce sont des gens gentils et généreux, mais il y a des choses qui en leur compagnie m'étais interdites... Des choses que j'ai toujours trouvé un peu stupides (comme par exemple "l'impossibilité" de porter un débardeur en été alors qu'on est justement en été et qu'il fait chaud, car c'était apparemment mal vu... ou encore le fait d'être tout simplement amoureuse et de le montrer), des tas de petites règles implicites que j'ai respectées, mais qui quelque part, au fil du temps, m'ont obligée à avoir une conduite que je ne pouvais plus avoir car elles m'empêchaient d'une certaine façon d'être, de vivre... Ça a véritablement quelque chose d'opprimant que d'être toujours sur le qui-vive, de devoir faire attention à tout, de se dire qu'à tout moment ils peuvent débarquer, entendre, voir... Mais non, je le répète, les parents de cette belle et grande tête de mule sont des gens bien... J'ai simplement parfois mal réagis face à cette pression parentale involontaire....
  • Ma fierté: Je suis fière (et le mot est faible) de cette belle et grande tête de mule, fière de ce qu'elle est devenue au fil du temps, fière comme jamais je ne l'ai été.... J'ai fait de mon mieux pour le lui montrer, jour après jour, et pas toujours comme je l'aurais dû, je l'admets aussi... Mais il est arrivé un moment où je ne pouvais tout simplement plus lui montrer car bien souvent, ces derniers temps, j'étais arrêtée nette dans mon élan ou bien, je me ramassais un mur en pleine figure...
  • Du temps: Ah le temps, cette toujours aussi belle *auto-censure*... Comme je le disais, beaucoup de choses ont dû être faites dans la précipitation alors que parfois, il aurait simplement fallu le prendre ce temps, sans se soucier de toutes ces raisons qui faisaient que...sans gêne, sans crainte...
  • Des sourires: Oui, j'aurais dû sourire plus et plus souvent... Montrer ainsi à quel point je suis bien avec cette belle et grande tête de mule, à quel point je suis heureuse en sa présence, à quel point elle est merveilleuse, à quel point personne ne peut l'égaler...
  • Une redécouverte: De nombreuses fois j'ai voulu redécouvrir cette belle et grande tête de mule, tout comme je pense qu'elle a voulu le faire avec moi aussi... Mais de nombreuses fois, nous ne nous sommes pas laissés approcher faute de temps, de tension diverses et respectives... et je pense que j'aurais dû faire bien plus attention à son "devenir" et une fois encore, le lui montrer...
Voilà, je pense que c'est tout rolleyes ...
J'ai compris pas mal de choses ces derniers jours, j'ai des torts... je les reconnais... Ceux cités ci-dessus ne sont peut-être pas les seuls, mais ce sont ceux sur lesquels je voulais revenir... Car ces erreurs, je suis pratiquement sûre de pouvoir les réparer... Si, comme je le disais au début, on m'en laisse le temps...

Je n'en ai jamais voulu à cette belle et grande tête de mule pour les erreurs qu'elle a pu à son tour commettre, je ne lui en veux toujours pas...
J'espère simplement qu'un jour, elle pourra me pardonner les miennes...
Et il n'y a aucun reproche dans tout ce qui est dit plus haut, ce sont simplement des constatations, une façon pour moi de ne pas oublier que j'ai fini par comprendre (bref, pour ne plus répéter une fois encore ces erreurs)...

Quelque part, dans ce manque atroce-vide-silence, j'ai le sentiment de me retrouver enfin... Pour peut-être pouvoir ensuite retrouver enfin cette belle et grande tête de mule...
Je l'espère en tout cas, de tout mon cœur rolleyes ...et plus encore...

Please forgive me now I see that I've been blind...
Seal: Love's Divine

6 commentaires

didier a dit…

Tu me fais sourire et pleurer. Et puis encore sourire et pleurer.
Ah puis, j'en ai pas mal bavé pour ouvrir un compte Goole pour pouvoir mettre un com.
Didier.
Sourire = souris.
Et les captchs, c'est de la ...(grrrrrr)

Anonyme a dit…

Bonsoir Opaline,
Belle analyse effectivement on ne sent aucun reproche mais bel et bien un topo de situations mises à plat. Cependant j'aimerai rajouter que je ressens en te lisant, comme quelqu'un qui a étouffé de toutes ces situations, qui les as subit au lieu de les vivres, mais tout est positif car bien analysé et tout bien pesé. Je te souhaite de retrouver l'appêtit, quand l'appêtit va tout va, c'est ce qu'il se dit. Bonne nuit, journée, enfin ce qui est au moment de la lecture de mon commentaire. Bisous, à bientôt. Fofi.

Cantabile a dit…

Pas facile de faire son auto-critique ...
Bonne chance pour une reconstruction

olico a dit…

La nature est belle pour l'instant...
Open your eyes !
;-)

Plume a dit…

Avec le temps silence devient sens et se suffit parfois... Bon courage ce n'est surement qu'une mauvaise étape à franchir et tu as déjà fait le plus grand pas

Opaline a dit…

Merci pour vos visites et vos commentaires ;-) ...

-> Didier: Lol^^...
C'est vrai que lorsque j'ai créer mes blogs sous blogger, j'avais oublié que j'étais déjà passée par l'étape "google" et donc ça m'a grandement simplifer les choses^^...
Mais merci d'avoir fait cet effort^^...
Par contre, désolée pour les hauts et les bas...
Cela dit, pour la souris, elle m'a plus fait pleurer que sourire... Mais je vais essayer ;-) ...

-> Fofi: C'est juste ce que j'essayais de faire... Mettre les choses à plat, au clair, pour pouvoir travailler dessus (si une fois encore, on m'en laisse le temps... je croise les doigts...)
Pas vraiment un étouffement, mais parfois juste un manque de place...
Mais il y a effectivement, quelque part, un manque de vivre certaines choses... à cause d'une certaine pression contre laquelle moi de mon côté, je ne peux pas grand chose...
Mais c'est un sujet particulièrement difficile à aborder avec cette belle et grande tête de mule... Enfin, du moins, je n'ai pas encore trouver la façon de m'y prendre...
Pour ce qui est de l'appétit, ce n'est pas encore ça, loin de là, mais ça finira bien par passer ;-)... Quand je serai moins angoissée...

-> Cantabile: Pas facile, non, mais j'ai l'habitude ;-)... pour le faire assez régulièrement ;-)...
Et merci à toi ;-)...

-> Olico: Elle l'est comme toujours ;-) ...
Mais elle semble avoir perdu sa saveur à mes yeux... Mais je finirai par les ouvrir à nouveau ;-)...

-> Plume: Je l'espère aussi, du fond du coeur ;-)...

Enregistrer un commentaire