Et si...

19 mai 2008
Sur fond de: Chris Réa - The Road To Hell


  • Je franchissais cette porte, toujours légèrement entrouverte, qui me sépare de cet univers effrayant mais néanmoins particulièrement tentant qu'est celui où réside ma folie...
  • Je me laissais aller... Pour une fois...
  • Moi aussi, j'explosais... Moi aussi, je sombrais vraiment... Moi aussi, j'allais passer une semaine à l'étage réservé aux malades mentaux (ceci n'a rien de péjoratif), à l'hôpital...
Il n'y a pas si longtemps, j'avais vraiment tout ce dont j'avais toujours rêvé, tout ce que j'avais toujours espéré... Absolument TOUT...
Tout n'était pas toujours rose... Mais tout était là... C'était la vie que je voulais vivre...
Mais maintenant, c'est le néant... Le vide froid et glacé...

J'ai de furieuses envies de pétages de plomb, de durite... Des envies de destruction massive, d'implosion, d'exil (je souhaite désespérément aller vivre en haut d'une montagne avec des poules)... Des envies de hurlements, de cris, pleurs honteusement sonores... Des envies de fureur, de rage, de colère... Et je crois que je commence gentillement à me faire peur toute seule...

Il ne s'agit plus seulement de cette situation qui m'a menée ainsi au désastre... C'est toute cette vie que je ne supporte plus...
Et pourtant, j'aime la vie (sur ce point Fofi, tu as raison... Je tâcherai tout bientôt de répondre à ton commentaire plus en détails... Mais c'est difficile...), je le montre dès que je peux...
Mais là, c'est terminé, je n'en peux plus, je n'en veux vraiment plus ! Pas comme ça en tout cas !
Malgré tout, il y a cet espoir qui continue à tenter de me maintenir la tête hors de l'eau, mais j'ose à peine y croire...
Si seulement je n'avais pas si peur... Si seulement, j'arrivais à avoir confiance... Mais j'ai l'impression d'être une petite fille de 6 ans qu'on a largué dans une grande ville inconnue et qui peine à retrouver son chemin...


PS: Merci à l'avance pour vos commentaires concernant mon anniversaire wink ...
Alors, pour info, c'est le 21 mai que je fêterai mes 24 printemps wink ...


2 commentaires

romano a dit…

Bon pour moi, c'est comme la fête, ça se souhaite la veille : BON ANNIVERSAIRE !
Bon va falloir être bien pour les 24 !
Mais ça, j'en doute pas. Juste comme çq, je crois comprendre que tu vis dans une grande ville ? Moi c'est la campagne ! Si ça te dit une virée un week end, bah tu fais signe, moi j'ai besoin de prendre l'air.
Bon je sors, je suis un inconnu. Le vent, ça aère les neurones, et les neurones ça adhèrent pas au manque de vent.
Tout cœur avec toi

Shuji a dit…

Si cela peut te faire du bien, accorde toi une petite folie ...

Enregistrer un commentaire