En sursis...

2 mai 2008
Sur fond de du film: Full Metal Jacket
Born to kill


Je n'aime pas cette sensation horriblement effrayante et qui réveille en moi ce sentiment de panique inégalable et inégalé...
Je n'aime pas me dire que quelque part là, au-dessus de mon crâne, se trouve cette épée de Damoclès et qu'elle risque à tout moment de fendre les airs pour venir me transpercer de part en part...
Je n'aime pas cette attente... car comme toujours, je m'attends au pire...

Je me suis levée tard ce matin... Je n'avais aucune envie de sortir de mon lit et de vivre ce jour...
J'ai pourtant fini par trouver un semblant de force...
Je me suis traînée lamentablement jusqu'au salon, dans l'espoir de m'abrutir devant la télévision, de noyer là ma peine, d'oublier ce qui me pend au nez, d'oublier mes yeux rougis et douloureux, d'oublier que j'ai ce constant besoin de mouchoirs pour épancher mes larmes (je regrette ce jour où j'ai voulu pouvoir pleurer à nouveau, car depuis j'ai du mal à m'arrêter) et de peut-être pouvoir me dire que tout ça n'est qu'un affreux cauchemar et que je vais enfin me réveiller...

C'est là, lorsque je commençais à me sentir "mieux" (je ne sais pas si c'est le mot adéquat) que ma mère est arrivée et qu'elle m'a parlé de cette belle et grande tête de mule...
Je la soupçonne de l'avoir fait exprès, malgré son apparente surprise lorsque j'ai (re)commencé à pleurer... Et j'ai craqué...
Je lui ait tout dit !! Absolument tout !! De A à Z ... De ces foutaises auxquelles je ne parviens plus à faire face, de l'état dans lequel se trouve cette tête de mule bornée... De ce que je ressens... etc, etc, etc...
Comme toujours, elle m'a laissé parlé, elle m'a écoutée, elle m'a conseillée et un peu rassurée...
Elle a, quelque part, fait naître en moi cette minuscule petite lueur d'espoir que je désirais tant avoir hier soir...
Est-il vain cet espoir ? J'espère que non... Je crois qu'au fond, je ne veux pas savoir...

Les conseils qu'elle m'a donné étaient plutôt judicieux, comme toujours...
Mais, je suis trop lâche ou trop gentille pour les mettre en pratique... Je n'y arriverai pas...

Enfin, au moins, depuis que j'ai parlé avec elle, que j'ai pleuré et vider mon sac, je me sens un peu plus légère... Je crève de trouille, mais je me sens un plus "prête" à tenter de mener à bien ce combat... En espérant qu'il ne soit pas trop tard...

Pourquoi faut-il toujours que je comprennes les choses avec un temps certain (un certain temps ?) de retard ???
Je m'en veux tellement de ne pas avoir réagis plus tôt !
Je ne veux pas la perdre moi cette tête de mule foutrement bornée !!!

Je vis dans un monde merdique...
Ça oui...
Mais je suis vivant...
Et je n'ai pas peur...
Extrait du film: Full Metal Jacket

2 commentaires

OliCo a dit…

Smile !

Opaline a dit…

Merci de ta visite et pour ton commentaire ;-)...

Et pour ce qui est de "smiler", j'essaye ;-)...
Mais merci pour ton soutient ;-)...

Enregistrer un commentaire