Le vieux monsieur...

6 octobre 2008
Sur fond de: U2 - The Fly


Enfin, "vieux", c'est un bien grand mot car je serais bien incapable de lui donner un âge... Mais disons qu'il n'est plus tout jeune...

Je le vois souvent passer devant chez moi, ce vieux monsieur... Les mains dans les poches de son blouson, la tête baissée, le regard triste et éteint, le dos courbé... Et si je ne sais pas qui il est, je sais où il va... Au café...

Je sais où il vit, ce vieux monsieur... Et lorsque je m'en vais promener mon chien, il m'arrive parfois de jeter un petit coup d'œil à travers l'une des fenêtres de sa maison...
Bien souvent, malgré la pénombre et le très faible éclairage de la pièce dans laquelle il se trouve (la seule que je puisse voir de la rue), je l'ai ainsi vu, assis dans un fauteuil, le regard toujours triste et éteint, un casque sur les oreilles pour écouter quelques vinyles...

Et il y a quelque chose qui m'a touchée chez ce vieux monsieur... Quelque chose qui, quelque part, m'a peinée et perturbée... Probablement son regard, empli de douleurs et de lassitude...

A force de l'observer, ne fut-ce que quelques secondes, j'en suis arrivée à me demander ce qu'il a pu vivre, quelles ont pu être ces épreuves qu'il a dû traverser, endurer et qui semblent l'avoir brisé... entre autre... car il y a parfois de nombreuses questions que je me pose au sujet de ce vieux monsieur et qui ne trouveront jamais de réponses... Après tout, ça ne me regarde pas...

Mais lorsque je le vois passer devant ma maison de son pas lent habituel, il m'arrive également parfois de demander si un jour, j'aurai à mon tour ce regard qui est le sien... et si quelque part, quelqu'un se posera la question de savoir pourquoi...
Un partie de moi, la résignée, la colérique, la triste, la ténébreuse se dit que c'est tout à fait possible et qu'il ne lui en faudrait pas beaucoup plus la convaincre... définitivement...
L'autre, ne sait plus vraiment... mais tant bien que mal, une fois de temps en temps, espère que non...


8 commentaires

Plume a dit…

Tu sais peut être que ce "vieux" monsieur a eu une vie bien remplie et pleine de joies mais que c'est la solitude qui lui pèse désormais, alors la chaleur d'un café :)

J'ai rencontré (par un de mes jobs) pleins de personnes agées dans ce genre de situation, des gens riches d'expériences, avec tout un tas de choses passionnantes à partager, mais seules... terriblement seules. Et à force çà ronge.

Neault a dit…

Ce regard qui te semble triste, c'est simplement le reflet de toutes ces années passées à sonder le regard des anciens...
;o)
C'est une couleur de regard que ne mérite pas la jeunesse. Pas tout de suite en tout cas.

Anonyme a dit…

Sans doute ce monsieur d'un certain age ou d'un age certain, a eu une vie pleine de richesses, de bonheurs, de travaux en tous genres et probablement une femme.. Sans doute cette période est la plus difficile à vivre, il me semble, quand seul(e) on attend que le temps passe, vide de compagnie, vide d'attention, vide de sens.. Le petit tour quotidien pour aller au café boire son jus est une façon de garder la tête haute, de se sentir vivre, voir du monde même si il ne décroche qu'un simple bonjour et parfois un sourire.. Je reste persuadée que ce regard que tu vois empli de douleur et de lassitude, avec un bonjour et un sourire de ta part si tu le croises, aura une toute autre expression et te donnera alors l'occasion de lui apporter de relever la tête pour te rendre ton bonjour ainsi que de voir dans son regard une lueur que toi seule pourras en déchiffrer le contenu..
Ps, tu es bien curieuse de regarder par les fenêtres la nuit tombée, c'est rigolo il m'arrive de faire pareil, fureter du regard un brin de vie chez les autres.. (Du coup à la nuit tombée je ferme mes volets, car je me dis que d'autres en se promenant font comme moi ! mdr)
Gros bisous Adorable Opaline, à bientôt, fofi

Patrick a dit…

Bonjour opaline !
j'aime beaucoup ce texte et la sensibilité qui s'en dégage. Il m'arrive parfois de me demander quelle vie ont ou ont eu les gens que je croise. Et la chute est terriblement émouvante...
Amicalement,
PAT

Anonyme a dit…

Un coucou en passant ! En espérant que tout va bien et que tu passes de bons moments. Gros bisous avec du soleil Adorable Opaline, à bientôt, fofi.

Anonyme a dit…

Coucou Opaline, il fait beau j'espère que chez toi aussi, et qu'il y a un sourire au fond de coeur, je t'embrasse, passe une belle et bonne journée, gros bisous Adorable Opaline. Fofi.

Anonyme a dit…

Un petit coucou, je me demande si tu n'es pas partie faire des sourires à ce vieux monsieur on ne te voit plus :-(, je te taquine, j'espère que tout va bien pour toi Opaline, je t'envoie des bises pleines de soleil mais fraîches (15°) à bientôt, fofi.

Sumie a dit…

Triste ce texte... j'espère ne pas finir comme ton vieux monsieur...

Enregistrer un commentaire