Paradoxes...

24 mai 2008
Sur fond de: Era - Don't Go Away


Je suis un être paradoxal... Double... Empli de multiples contradictions...
  • Je voulais une vie simple, normale, sans trop de remous mais avec juste ce qu'il faut d'agitations pour me sentir vivre, m'épanouir, évoluer... Mais voilà, ma vie n'a plus rien de normal depuis mes 7 ans... Et c'est l'histoire qui se répète... Encore et encore... Même lorsque j'étais pourtant persuadée d'avoir enfin trouvé ma voie (je n'avais jamais ressenti ça auparavant)...
    Aujourd'hui, j'ai l'impression d'avoir déjà vécu des milliers de vie différentes, d'avoir lutté contre des centaines de titans... et à 24 ans, je me sens simplement usée... Les coutures de mes trop nombreux rapiéçages sont en train de lâcher, sans que je ne puisse y faire quoique ce soit...
  • Je voulais ne plus me prendre la tête sur des tas de sujets, mais je suis passée pro dans la torture mentale...
  • Je voulais pouvoir faire confiance... Mais la vie ne m'apprend toujours qu'à être encore plus méfiante, malgré tous mes efforts...
  • Je voulais pouvoir aimer, prendre ce risque qu'est celui de se livrer entièrement à l'autre, en toute honnêteté, en toute franchise, sans crainte... Ça, je l'ai fait... Je le fais toujours d'ailleurs... tant et plus... Malgré tout, malgré moi... Mais j'en arrive à me demander si la haine n'est finalement pas préférable... Plus facile en tout cas, ça c'est sûr et nettement moins douloureux....
  • Je voulais être forte et courageuse, comme mon père l'a été... Mais au fond, tout ce que je suis c'est une hypersensible à tous les niveaux, une grande fragile trop souvent brisée...
  • Je voulais vivre dans ce Paradis que j'ai eu la chance de toucher du doigts... Mais je crains fort de ne pas en être digne...
  • Je voulais rire et sourire... Pleurer de joie... J'y suis parvenue... Mais mes larmes amères et tristes me rattrapent toujours...
  • Je voulais revoir la Lumière, me sentir rayonnante et légère à nouveau... Mais seuls les Ténèbres semblent m'être réservés...
  • Je voulais croire et rêver... Et surtout voir mes rêves se réaliser... Mais ça ne m'est apparemment pas permis...
  • Je voulais trouver cet équilibre, cette stabilité dans laquelle j'ai pu évoluer un court instant... Mais je reste prodigieusement instable...
  • Je voulais juste pouvoir être moi à nouveau, oublier toutes ces années sombres... Et j'en ai eu l'occasion... Vraiment, comme jamais cela ne m'était encore arrivé... Mais j'ai été arrêtée bien trop tôt et trop vite dans mon élan... Je ne dois pas être adaptée à ce monde, ces habitants...
  • Je voulais juste vivre... Mais je suis morte... Une fois de plus... Une fois de trop...



8 commentaires

JulG7 a dit…

Arf pas très joyeux tous ça :(

Allé un ptit poème pour remonter le moral:
http://poesie.webnet.fr/poemes/France/hugo/123.html

Courage! ;)

cobra.blog a dit…

tu me croiras ou non, mais j'ai l'impression d'entendre des mots que je pourrais dire, que j'ai dit, que je dis encore... Et c'est là, à du haut de mes vénérables 39 ans (chhuuuttt) que en fait, c'est un peu ça la vie... rien n'est stable, rien n'est lisse (à part dans les films)... c'est la vie, pas le paradis... alors on fait avec et on décide de vivre autrement, sans courir après des *j'aurais tant voulu" mais en vivant des *j'ai ceci* *je veux aller là* et tant pis si cela ne fonctionne pas, on contournera la chose pour y arriver (bon je ne suis pas certaine d'être très claire là...). Ne te laisse pas prendre au piège de cette pensée *la vie devrait être ainsi, ou comme cela* , car rien n'est plus mouvant. Ne soit pas comme ces gens qui, par exemple, sont tant amoureux de *l'amour* qu'ils passent à côté de LA personne (c'est un exemple uniquement). C'est bien de rêver sa vie, mais ne te contente pas de l'espérer, vis-là, tout simplement. Construis ton bonheur avant d'attendre qu'il vienne de l'extérieur, c'est bien de penser aux autres, mais ne te sacrifie pas pour autant (ça n'aide personne au final)... tu sais, je crève de trouille tous les jours pour plein de soucis, mais depuis que je prends les choses plus "zen", les unes après les autres, sans bouder un rire avec des collègues ou des amis, en ne disant plus que la vie est injuste mais en considérant que c'est tout simplement la vie, je vis mieux, et la petite flamme de l'espoir peut subsister avec bien moins de combustible.

N'oublie pas... Ici, c'est la vie, pas le paradis ^^. Ca c'est pour plus tard, avant de repartir pour un tour (bon j'avoue, j'y crois, mais c'est tout à fait perso ^^)

Bisous
Sandy

Plume a dit…

Dur à commenter tout çà ! Je ne commente donc pas : ceci n'est pas un commentaire juste un petit signe de la main en passant :)

Anonyme a dit…

Coucou Opaline, je dirais que nous sommes tous un peu comme ta première phrase..Un peu double, dédoublé(e) parfois, et emplis de contradictions. Et si je te disais que moi je suis morte déjà une fois, réellement morte, sans vie, inerte et que parfois je regrette de vivre.. Cela n'a rien de paradoxal pourtant ! Bisous, je pense bien à toi, fofi.

Anonyme a dit…

Un tit coucou pour toi Opaline, je passe, je repasse, je lis.. Je souhaite que tu ailles mieux et bien, je pense à toi, je t'embrasse, bisous, à bientôt, fofi.

Anonyme a dit…

Opalineeeeeeeeeeee t'es où ??? Allez donne des nouvelles quoi ! Un signe de vie, quelquechose, un mot, un tout petit rien mais ça fait long là, je m'inquiète. bisous, fofi.

elodindon a dit…

C'est magnifique ce que tu dis. Des mots simples et justes beaucoup de personnes se reconnaitront dans tes dires....
merci

Anonyme a dit…

Coucou Opaline, je passais comme je le fais souvent, je t'embrasse en espérant que tu vas mieux et bien, plein de bisous, à bientôt, fofi.

Enregistrer un commentaire